Arrow Retour aux actualités

Equipes et culture

L’Académie | À la rencontre d’Ellie Cho, formatrice en lighting

July 10, 2022

Bonjour Ellie ! Il paraît que tu es nouvelle au sein de l’Académie. Pourrais-tu nous parler de ton parcours ?

Bonjour ! Je m’appelle Ellie, je suis spécialiste en lighting, et désormais formatrice à l’Académie. Au cours des quatre dernières années, j’ai un peu travaillé dans le milieu des jeux vidéo, mais surtout dans celui de l’animation et des effets visuels. J’ai travaillé pour des studios tels que Digital Domain, Sony Pictures Imageworks et MPC, sur des projets comme les « Les Secrets de Dumbledore », « Voyage vers la Lune » et « Détective Pikachu ». J’ai également enseigné le lighting dans le milieu de l’animation au Centre for Entertainment Arts à Vancouver et maintenant, je suis ici !

Pourquoi avoir choisi le lighting ?

Je ne savais pas vraiment dans quoi je m’embarquais lorsque j’ai décidé de changer de carrière et d’étudier l’infographie. C’est lorsque j’ai effectué le lighting de mon devoir à l’école que j’ai décidé que c’était ce que je voulais faire. Sans la lumière, on n’a que des pixels noirs : l’obscurité absolue. Grâce à la lumière, en revanche, on peut donner vie à tout. C’est un aspect auquel le public ne pense pas lorsqu’il regarde une image, alors que cela joue un rôle essentiel pour la narration et permet d’apporter de la vie. 

Comment expliquerais-tu ce qu’est le lighting à quelqu’un qui n’en a jamais entendu parler ?

Comme je l’ai mentionné précédemment, imaginez qu’il fait sombre et que vous ne pouvez rien voir, alors qu’il y a quelque chose. C’est grâce aux lumières que nous plaçons dans l’espace 3D que vous arrivez à tout voir. Dans le cas de prises de vues réelles, le but est de faire correspondre l’éclairage du monde réel à celui ajouté en 3D afin de rendre les éléments de synthèse crédibles, comme s’ils existaient dans le monde réel. Alors que dans le cadre de l’animation, l’objectif est d’améliorer l’histoire et donner vie à la vision du directeur ou de la directrice artistique et du réalisateur ou de la réalisatrice. 

Présente-nous un ou deux de tes projets préférés au sein de Technicolor Creative Studios

Mon projet préféré (DE TOUS LES TEMPS), c’est « Détective Pikachu 2 ». C’était mon premier projet ainsi que la première fois que mon nom apparaissait dans le générique d’un film. J’ai travaillé dessus lorsque j’étais à MPC. C’était un véritable défi, car tout était nouveau pour moi, et j’ai dû travailler sur différentes séquences avec différentes configurations de lighting. Mais parallèlement, c’est aussi le projet le plus mémorable et le plus amusant sur lequel j’ai travaillé, car j’ai découvert beaucoup de nouvelles choses et j’ai énormément appris. J’ai aussi adoré le fait qu’il s’agissait du premier film Pokémon en prises de vues réelles, et de nombreuses personnes l’ont regardé et l’ont aussi adoré 😊

Quelles sont les compétences que l’on doit maîtriser avant de suivre un cours de lighting à l’Académie ?

De manière générale, je pense qu’en tant que spécialiste du lighting, il faut avoir le sens du détail, de bonnes compétences en matière de communication et de résolution de problèmes. Pour l’Académie en particulier, une certaine expérience en lighting avec un programme 3D serait utile, ainsi que de maîtriser un minimum Nuke. Une bonne connaissance du fonctionnement des matériaux est également un plus. Plus un ou une spécialiste du lighting comprend le pipeline du début à la fin, mieux c’est. On se situe vraiment à la fin du volet 3D du pipeline et au début de la 2D. C’est pourquoi nous devons avoir une idée générale de ce qu’il se passe tout au long du pipeline. 

Quel est ton aspect préféré dans le fait de faire partie de l’Académie ?

Ce que je préfère, c’est de pouvoir contribuer au parcours professionnel d’un ou d’une spécialiste en lighting en tant que formatrice. J’ai toujours eu l’impression de ne pas avoir été préparée à travailler dans le milieu du lighting après avoir obtenu mon diplôme et j’ai dû beaucoup apprendre sur le tas. On en apprend évidemment toujours plus en travaillant en production, mais c’est une excellente occasion pour les artistes en herbe de prendre de l’avance et d’être mieux préparé·e·s à rejoindre un studio un jour. 

Cliquez ici pour en savoir sur l’Académie et pour vous inscrire à des cours.

promo background image

REJOIGNEZ NOTRE ÉQUIPE

pour travailler sur des projets primés.